Webmail : Pour les membres

TRIBUNE D’EXPRESSION POPULAIRE SUR LES ENJEUX ET DEFIS DU PROCESSUS ELECTORAL AU KASAÏ ORIENTAL Rapport d’activité – Mardi 02 Août 2016

Août 17th, 2016 | By | Category: Actualités, Rapports

La CENI  a annoncé, il y a quelques jours, le début des opérations de l’identification et enrôlement des électeurs sur l’étendue de la République. Ces opérations débutent ce  31 juillet avec un site pilote.  Elles s’étaleront sur une période de 16 mois sur toute l’étendue de la  RDC selon la même source. Ce qui a suscité d’énormes agitations au sein de la classe politique congolaise et, par le fait, divise l’opinion (Majorité – Opposition – Société civile) et en appel, ainsi, à un compromis politique, si l’on considère le terme de la législature en cours débutée le 20 décembre 2011. Le Dialogue  politique s’est offert comme une voie de sortie.

L’éventuelle tenue du dialogue politique en RDC est une question qui meuble le débat de l’actualité politique en RDC depuis le début du deuxième semestre de l’année 2016. Il existe deux visions, deux points de vue parallèles sur le fondement politique et juridique de ce dialogue.

Pour les uns – thèse davantage soutenue par la Majorité au pouvoir et ses sympathisants-, ce dialogue trouve son fondement dans l’Ordonnance n° 15/084 du 28 novembre 2015 portant convocation d’un dialogue politique national inclusif en République démocratique du Congosignée par le Président de la RDC. Et pour les autres – thèse partagée par une frange de l’opposition, le fondement politique et juridique du dialogue est à trouver dans la résolution 2277 (2016) du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies.

Au Kasaï – Oriental, à l’instar de Kinshasa, le CEFOP/DH a observé, avec une attention,  le développement d’un climat de suspicion caractérisé par un pessimisme quant à  l’aboutissement du processus. Ce qui accroit le risque du déficit de confiance dans la suite du processus et met en recul le processus de démocratisation en RDC.

Voilà qui a justifié la nécessité de la tenue d’une tribune d’expression populaire sous les enjeux et défis du processus électoral au Kasaï Oriental dans le cadre  de la poursuite de la mise en œuvre de son projet « éducation à la domestication de la culture électorale et à la citoyenneté responsable dans les villes et Territoires  du Kasaï – Oriental, Occidental et du Katanga » en vue d’éclairer les différents acteurs sur les enjeux de l’heure, et,  en même temps, recueillir les préoccupations des acteurs en rapport avec les processus électoral.

cliquez ici pour télécharger le Rapport de la TEP du mardi 02 août 2016

Leave a Comment